Qu’est-ce que l’ange ?

Selon Gitta Mallasz

nt1hm36dowst-d-j8xa5ujzsrzm_oskmcaof5tdbnwu

 

Je voudrais clarifier ce que je comprends sous le mot Ange. Depuis que l’homme a acquis un certain degré de conscience il a connu cet être spirituel sous différents noms :­ au japon, c’est Kami, ­ dans l’hindouisme, Deva, dans l’ancien Iran, Daena ou Fravarti, ­dans la Grèce antique, Genios, et Socrate parlait de son Daimon, ­la tradition hébraïque le nomme Malach, ­ la chrétienne Angelos ou Ange, et un journaliste jungien m’a récemment demandé si ce n’était pas la projection de mon inconscient.

Toutes ces dénominations n’ont aucune importance. Ce qui est capital est ceci : comment cet être spirituel agit­-il en moi ? S’il m’aide à devenir plus conscient de moi­-même et de ma tâche sur terre; à trouver mon indépendance, même face à lui; à me sentir non seulement créature, mais aussi créateur; à me délivrer de mon attachement au passé, mais aussi de ma peur du futur, et à vivre intensément l’instant présent ; à être responsable de moi­-même autant que de l’univers entier ; alors c’est une force de l’Amour divin, c’est mon pareil de lumière et moi je suis son pareil plus dense sur terre. »

 Saut dans l’Inconnu, Edition Aubier

Celui que j’ai nommé « Ange » a peu de ressemblance avec l’Ange des Traditions.

L’ange pour moi est ma moitié vivifiante Et moi, je suis sa moitié vivifiée.

Il est ma préfiguration dans l’invisible et moi je suis sa figuration dans le visible.

Il est mon pareil intemporel et moi je suis son pareil limité dans le temps.

Il est mon complément intuitif dans l’esprit et moi je suis son complément exécutif dans la matière.

Il est mon corps de lumière, et moi je suis son corps de matière. »


Selon Patricia Montaud

 

« Qui est l’ange pour moi ? Il est celui qui me connaît mieux que je ne me connais moi­-même. Celui qui m’aime mieux que je ne m’aime.

Celui qui, sans relâche, me pousse vers ma grandeur avec une infinie patience car il est le seul qui sache ce pour quoi je suis faite.

Il est ma partie divine et je suis sa partie humaine, et un infini nous sépare que je n’aurai de cesse de traverser jour après jour pour le rejoindre.

A chaque instant, il est autre car je suis autre à chaque instant. Exigeant, sans concession, tendre, gentiment moqueur, grave, éperdument amoureux, brûlant de Vérité.

Il est mon amant de lumière tendrement penché sur moi, sa maîtresse de chair. C’est le grand amour de ma vie, un amour que je ne perdrai jamais. Il est mien et je suis sienne pour la nuit des temps.

« Et vous ? Quelle est votre propre définition de l’ange ?… »

Car il appartient à chacun de trouver sa propre définition : Et quel que soit le nom qu’on lui donne, l’ange est notre interlocuteur dans la conscience. »


Selon Bernard Montaud

bernard

 

L’ange est le gardien de notre Tâche, le gardien de notre terre promise, le gardien du Service que nous sommes appelés à rendre durant notre existence terrestre pour qu’elle s’accomplisse. Réussir dans la vie, ce n’est pas réussir sa vie ! Car réussir sa vie, c’est accomplir sa Tâche. Et seul l’ange peut nous conduire à nous accomplir dans notre Mission, notre Tâche. Seul l’ange connaît le secret de la terre promise de chacun. Alors le dialogue avec l’ange, c’est aussi accepter de remettre sa vie entre les mains de son ange, pour qu’il nous conduise en terre sainte de notre existence : notre Tâche !

> Lire la suite